Les subtilités du dessin au crayon graphite aquarelle

Vous souhaitez réaliser un dessin au crayon graphite aquarelle ?

Cela demande quelques connaissances, du matériel et de la technique. Voici quelques explications pour mieux comprendre !

Réaliser un dessin de ce type demande de travailler la ligne, le graphisme et le lavis par la dilution du graphite.

Dessin au crayon graphite / matériel nécessaire :

-Du papier lisse mix media, donc capable d’absorber une petite quantité d’eau sans gondoler.

-Deux crayons graphites, un dur (HB,B,2B) et un tendre (3B jusqu’à 6B)

-Une gomme mie de pain

-Un pinceau à réservoir d’eau taille M ou un petit pot à eau avec deux pinceaux : un large pour les grandes masses d’ombres et un pinceau fin pour les détails.

Les étapes du dessin au crayon graphite

Pour apprendre à dessiner avec un crayon graphite aquarelle, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes de création :

Le crayon graphite HB, B ou 2B- dur- est utilisé pour réaliser un crayonné léger, tandis que le crayon tendre-3B à 6B- vous servira à monter les valeurs, c’est à dire obtenir différentes nuances de gris avant d’être diluées par l’eau.

Etape 1 de la technique au crayon graphite aquarelle 

Avec le crayon dur, dessinez les lignes synthétiques, c’est-à-dire les grandes lignes directrices qui définissent la structure de votre sujet. Cela permet d’aller à l’essentiel et à ce stade, les détails sont laissés de côté. Le dessin à cette étape est fin et il ne faut pas appuyer trop fort sur la feuille pour ne pas la « fatiguer ». En effet si vous vous trompez et souhaitez corriger, il faudra appuyer fort sur la gomme ce qui abîmera le papier et laissera des traces.

Puis, avec un crayonné léger toujours, affinez votre dessin petit à petit en courtes lignes droites pour garder de la nervosité. Observez le dessin des vides et des pleins.

Etape 2 de la technique au crayon graphite aquarelle 

Le dessin à la ligne étant placé, vous allez passer au travail des masses d’ombres avec le crayon tendre (3B à 6B). Vous allez hachurer les grandes zones d’ombres progressivement en gardant l’esprit de synthèse donc en ayant une vue d’ensemble sur votre sujet. D’abord les grandes zones avec un hachurage régulier à 30°, puis les nuances plus sombres de ces grandes masses d’ombre en croisant vos hachures dans un autre sens. On va du clair au sombre. A ce stade, vous pouvez encore vous corriger à la gomme en tapotant. Plus les Plus les ombres sont noires, plus vous pouvez appuyer sur votre crayon tendre. A ce stade, vous pouvez encore vous corriger à la gomme en tapotant.

Etape 3 de la technique au crayon graphite aquarelle 

Puis, vient le passage du pinceau à réservoir d’eau pour étaler le graphite. Travaillez plutôt en touches vives qu’en grands aplats. L’esthétique apportée par la technique du crayon graphite aquarelle est une esthétique gestuelle proche de la peinture. Vous allez donc travailler en touches puis revenir sur votre dessin, une fois celui-ci sec, pour reprendre le dessin là où c’est nécessaire. On alterne ensuite avec le crayon tendre pour remettre du dessin ou accentuer les détails plus sombres et le pinceau à eau pour fluidifier les ombres.

Le tout premier passage dilué devient la valeur moyenne de votre sujet, ou la valeur la plus claire, que vous réhaussez ensuite petit à petit là où les ombres sont plus obscures. La profondeur du dessin est obtenue par les contrastes entre les clairs et les sombres. A ce stade, vous ne pouvez plus gommer, avancez donc avec précaution. Reculez-vous fréquemment pour mieux juger de ce qui fonctionne ou pas et pour savoir vous arrêter à temps !

Il est possible d’utiliser un feutre aquarelle qui donne de belles teintes de noirs. Cependant, cet outil est plus difficile à manier offrant moins de droit à l’erreur.

Notre atelier d’arts plastiques propose des cours et stages de peinture, dessin et volume pour les adultes, ados et enfants à Nantes. Il est possible de vous former à de multiples techniques de dessin.

Encore un peu d’aide ?

Visionnez notre démo sur notre chaîne Youtube Le Coquillage et l’Oreille